Interview Logociel : la publicité écologique !

Aujourd’hui The Business Plan Shop accueille Flavien Paterne qui vient de lancer Logociel, une agence spécialisée dans le webmarketing et la publicité écologique, pour nous parler de son expérience en tant que créateur d’entreprise.

Flavien Paterne fondateur de Logociel

 Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ?

LOGOCIEL est une jeune entreprise spécialisée dans la publicité évènementielle. Elle propose aux entreprises qui souhaitent promouvoir leurs produits, des actions commerciales de proximité sur un lieu de grand passage ou lors d’un évènement pour toucher un large public.

Nous proposons de faire du ciel un espace publicitaire sans limite pour que les entreprises puissent promouvoir un produit ou valoriser un évènement.

Nous développons une nouvelle approche pour véhiculer l’image d’une entreprise à travers la conception d’un nuage volant représentatif qui peut être utilisé aussi bien à l’intérieur pour des soirées, foires et salons, qu’à l’extérieur pour soutenir des opérations de street marketing.

Nous sommes implantés dans le Loiret, plus précisément dans la commune de Saint Jean de la Ruelle. Cette position stratégique nous permet d’intervenir dans toute la France.

Pour nos clients (TPE, PME, collectivités…) :

  • Nous attirons le public avec une technologie innovante : l’émission de nuages de mousse en forme de leur logo dans le ciel.
  • Leur enseigne en 3D, sur une longueur de 2m, découpée dans du polyester, et leur Roll-Up seront présentés pendant toute la durée de la prestation telle que définie en fonction de l’évènement.
  • Leurs documents publicitaires sont mis à la disposition du public dans un lutrin, mais aussi présentés de main à la main dès qu’un prospect manifeste un intérêt. Nous développons leur argumentaire commercial si celui-ci nous est fourni. Nous relevons les coordonnées du prospect si celui-ci accepte de les donner.

Alors, si un jour en regardant le ciel vous trouvez qu’un nuage ressemble au logo d’une marque, ou à un cœur par exemple, ce n’est pas votre esprit qui vous joue des tours. LOGOCIEL le fait réellement pour vous afin que vous soyez vus de loin…

Démo Logociel Orléans

Pouvez-vous vous présenter et nous expliquer ce qui vous a donné envie d’entreprendre ?

 Bonjour, je m’appelle Flavien Paterne TCHAKOUTE, fondateur et président de LOGOCIEL. Je suis originaire de la République centrafricaine où j’ai fait mes études primaires jusqu’en terminale. Après mon baccalauréat, je suis parti pour l’Université du Sahel à Dakar au Sénégal où j’ai obtenu une licence en droit public.

Je suis ensuite parti pour l’Université Libre de Tunis en Tunisie, pour une maîtrise en droit des affaires.

C’est une fois mon diplôme de droit des affaires en poche, que j’ai intégré l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS) à Paris en 2010 pour le Master Action Internationale des Associations et Collectivités Territoriales.

A la fin de mes études, j’ai eu quelques expériences professionnelles mais faut croire que l’envie d’entreprendre était si forte que j’ai vite trouvé ma voie. Le fait que mes parents soient aussi des entrepreneurs m’ait beaucoup encouragé à me lancer dans l’entrepreneuriat.

 Comment vous est venue l’idée ?

Le concept des logos volants que nous utilisons, est né aux Etats-Unis dans une société spécialisée dans les effets spéciaux. Quand je l’ai découvert en 2012, j’étais tout simplement fasciné. J’ai vite compris qu’il fallait le développer en France pour le faire connaître du grand public.

Combien de temps a pris le montage du projet ?

Entre la découverte du concept et la création de l’entreprise, il s’est écoulé quatre bonnes années. Il faut dire qu’entre-temps j’avais une entreprise d’e-commerce créée fin 2012, que j’ai géré jusqu’en 2014 avant de vouloir me lancer dans un projet plus ambitieux.

Quelle est la plus grande difficulté que vous avez rencontrée ? Comment l’avez-vous surmonté ?

Comme dans tout projet d’entreprendre, il arrive que l’on rencontre des difficultés majeures qu’il faut réussir à surmonter.

En ce qui me concerne, j’en ai rencontré deux.

La première était celle d’avoir quitté la ville de Rennes où j’avais mon réseau professionnel pour Orléans qui allait être pour moi une vraie découverte, et un défi de tout recommencer.

La deuxième est un classique que connaissent beaucoup de créateurs : la recherche de financement. Le fait d’avoir des refus suite à ma demande de financement auprès des banques a été le plus difficile, mais le fait de croire en moi et en mon projet m’a beaucoup aidé à ne pas y renoncer, et d’autofinancer la création de ma société.

Où en êtes-vous actuellement ?

Nous avons réussi notre lancement depuis quelques mois déjà et sommes actuellement dans la conquête de nos premiers clients.

 Comment la communauté de The Business Plan Shop peut-elle vous aider ?

Nous sommes à la recherche des partenaires, des personnes intéressées par nos activités et qui veulent justement faire partie d’une entreprise innovante.

Comment avez-vous entendu parler de www.TheBusinessPlanShop.com et comment notre site vous a-t-il aidé ?

Vous savez ? Je ne peux me passer des moteurs de recherche. J’avais un besoin urgent de mettre à jour mon prévisionnel, du coup je cherchais sur internet un logiciel plus facile à utiliser tout en comprenant facilement les détails du plan financier.

J’ai alors trouvé votre site. La fluidité et la facilité d’utilisation m’ont tout simplement convaincu de l’adopter pour élaborer mes trois projets.

Le business plan que vous avez réalisé sur le site vous a-t-il permis d’atteindre vos objectifs?

J’ai réalisé mon business plan dans le but de trouver des associés avec qui je pourrai développer cette entreprise, et aussi de réussir une levée de fonds. Et effectivement, j’ai trouvé quelqu’un avec qui je suis encore en discussion pour une entrée dans le capital de la société.

Enfin, quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui veut se lancer ?

Je me baserai sur ma propre expérience pour dire à tous ceux qui veulent se lancer dans l’entreprenariat de prendre dès maintenant le taureau par les cornes !

Soyez fou. Réapprenez à oser. Comme quand vous étiez enfant, et que vous faisiez votre énorme liste au Père Noël. Pleine de cadeaux, rien que le fait d’y penser rendait vos yeux brillants.

Mais là, il y a une différence. Que vous ayez été sage ou pas, ces cadeaux, il faudra aller les chercher, de vous-même !

Avoir des rêves est bien, mais il y a un autre élément que vous devez garder en mémoire : croyez en vous !

Vous avez déjà dû entendre une phrase comme « gardes les pieds sur terre », « tu n’y arriveras jamais », ou encore « tu es trop nul pour faire ça » ?

Je ne vous dis pas de croire en des rêves. Mais de croire en vous. Nuance.

La différence ? Croire en des rêves est simple : le fait de croire que l’on peut faire fortune dans un domaine est facile. Mais, le fait de croire que vous êtes capable de le faire est plus dur.

Vous êtes unique, vous êtes capable d’atteindre chacun de vos rêves. A vous de vous en donnez les moyens !

Avoir confiance en soi n’est pas toujours facile. On a tous pris des claques dans la vie, mais il faut apprendre à s’en débarrasser.

Ce n’est pas parce que vous avez loupé quelque chose une fois que vous referez toujours la même erreur !